> Auteur > Alexandre Soljénitsyne

Alexandre Soljénitsyne

Biographie : Né en 1918 à Kislovodsk (Russie), Alexandre Isaïevitch Soljénitsyne passe son enfance et sa jeunesse à Rostov-sur-le-Don, dans le sud de la Russie. A peine ses études terminées (mathématiques et physique à la faculté de Moscou, cours par correspondance d'histoire, philosophie et littérature), la Seconde Guerre mondiale éclate : soldat dans la cavalerie, puis officier dans l'artillerie, nommé capitaine, plusieurs fois décoré. En janvier 1945, il est arrêté pour avoir émis, dans une lettre privée, des doutes sur les qualités militaires de Staline. Condamné sans jugement à huit ans de déportation dans un camp, il devient maçon (comme le héros d'Une journée d'Ivan Denissovitch). En 1953, il est relégué dans un village du Kazakhstan pour trois ans, période pendant laquelle on décèle chez lui un cancer qui se résorbera de lui-même. Réhabilité en 1957, il devient professeur de physique à Riazan. Il publie en 1963 La Maison de Matriona, en 1967 Le Pavillon des cancéreux. Son roman Le Premier Cercle sera confisqué; édité en France, il reçoit le Prix du meilleur livre étranger en 1968. En octobre 1971 a paru à Paris en russe son dernier roman, Août 1914. Alexandre Soliénitsyne, qui a toujours plaidé pour l'abolition de la censure et subi l'ostracisme des autorités de l'U.R.S.S., a obtenu le Prix Nobel de littérature en 1970.

Source : Le Livre de Poche, LGF

18 livres référencés