> Auteur > Patrick Segal

Patrick Segal

Biographie : Un revolver brandi par jeu, une balle qui s'enfonce jusqu'à la colonne vertébrale - c'était le 6 avril 1972 et un athlète de vingt-quatre ans, bouillonnant de vitalité, se retrouve cloué dans un fauteuil roulant.
Paralysé à jamais: ce verdict que lui jette au visage le spécialiste de l'hôpital de Genève où il a été transporté, Patrick Segal le refuse comme il refuse la condition d'assisté où tous, ou presque, tentent de l'enfermer. Reconquérir son autonomie, aider les autres à s'en sortir aussi sont les deux idées qui le soutiennent dans son combat pour obtenir le diplôme de kinésithérapeute et les moyens d'aller chercher ailleurs la guérison. Ailleurs, autrement dit en Amérique et en Chine. Et il ira seul. Il fera seul le tour du monde, comme il l'a raconté dans L'Homme qui marchait dans sa tête (1977).
La science de l'Occident n'a rien pu pour lui, celle de la Chine ne pourra rien non plus. C'est par le récit de son séjour là-bas que débute Viens la mort, on va danser (1979). Alors, comment vivre? De ses voyages, il a rapporté des photos : une agence lui offre un contrat. Ouf, il a un métier.
Il file en Suède « couvrir » les Premières Olympiades d'hiver des handicapés physiques, embarque pour la Transat 1976, assiste aux Jeux de Montréal, de Toronto - récolte clichés splendides... et déceptions.
N'y a-t-il pas mieux à faire ? Soulager ceux que la guerre a mutilés de la même façon que lui? Et il part pour le Liban, poussé par la soif « d'aller là où l'on pourrait avoir besoin de lui ». Avec patience. Avec courage.
Patrick Segal est né en 1947 à Epernay (Marne). Le Prix des Maisons de la Presse et le Grand Prix Vérité lui ont été décernés pour L'Homme qui marchait dans sa tête. Il a reçu pour l'ensemble de ses livres le Prix international de la paix Dag Hammarskjoeld.

Source : Le Livre de Poche, LGF

6 livres référencés