> Auteur > Robert Margerit

Robert Margerit

Biographie : Robert Margerit est né en 1910 à Brive (Corrèze) où il passe sa jeunesse. Après des études de notariat d Limoges, une occasion lui est offerte de tenir une rubrique littéraire et artistique au journal Le Populaire du Centre : il en deviendra le rédacteur en chef en 1948. Parallèlement à son métier de journaliste, il entame en 1942 avec la publication de L'Ile aux perroquets une carrière de romancier que récompense le prix Tbéopbrarte-Renaudot en 1951 pour Le Dieu nu La trilogie intitulée La Révolution (L'Amour et le temps, Les Autels de la peur, Un Vent d'acier), parue en 1963 et couronnée par le Grand Prix du Roman de l'Académie française, marque un tournant dans son oeuvre : Robert Margerit y révèle, sous les voiles de la fiction, des qualités d'historien qu'il confirme l'année suivante avec son étude sur Waterloo, 18 juin 1815.

Source : Le Livre de Poche, LGF
_________________
Robert MARGERIT (1910-1988) : Fêté après la guerre – Julien Gracq voit dans son Mont-Dragon le roman le plus inspiré de l’époque –, couronné par le prix Renaudot en 1951 pour Le Dieu nu puis en 1963 par le Grand Prix du Roman de l’Académie française pour La Révolution (une somme romanesque sur laquelle il travaillera douze ans), il se laisser oublier pendant deux décennies, puis reconquiert un succès que lui-même n’attendait plus quand Phébus remet au jour dans les années 80 la plupart de ses ouvrages majeurs : L’Ile des Perroquets, La Terre aux Loups, Le Château des bois noirs (dont Jacques Deray tire un film), Le Dieu nu, Les Amants – puis les quatre volumes de La Révolution en 1989, qui sera l’un des best-sellers de l’année du bicentenaire. Le passage de cet ouvrage en collection « Libretto » était attendu depuis longtemps par les libraires.

Source : Phébus

9 livres référencés