Nous sommes le 29 April 2017
Accueil >> Interview de Philippe Arnaud

Entretien avec Renée Bonneau

Auteur phare aux éditions Bargain dans la collection Pol'art, Renée Bonneau répond aux questions de René. Découvrez encore cette auteure encore méconnue.

René Barone : Renée Bonneau, pourriez vous vous présenter aux lecteurs de Polar ? (âge (si ce n'est pas trop indiscret), profession, mariée, nombre d'enfants, etc.)
Renée Bonneau : J'ai 67 ans (mais ne les fais pas, dit mon mari !), mariée, trois enfants, trois petits-enfants. Professeur agrégée de lettres classiques en retraite. J'ai aussi travaillé dans l'audio-visuel (production d'émissions à la T.V. scolaire, dans les années 70) et j'ai enseigné l'analyse de films. Je continue, à titre bénévole, dans les associations de la banlieue Sud.

Question traditionnelle : Pourquoi écrire ? Pourquoi du polar ? Avez-vous écrit, publié autre chose ?
R.B. : J'ai toujours aimé écrire, depuis les "rédactions" à l'école, et je trouve passionnant d'imaginer, de mettre en forme, de travailler le style (toujours d'abord au crayon et sur papier !), et de communiquer. J'aime lire des polars et cela m'a amusée de me lancer dans le genre
Autre publications : deux anthologies illustrées : Grand-mères au fil des pages (Horay, 1997), Carnets de bal (Larousse 2000) sur les grandes scènes de bal de la littérature. Chez Hatier, collection "Profil d'une œuvre" : étude de La bête humaine de Zola. J'ai fait des fiches de littérature pour le journal des lycées Phosphore.

Vous avez écrit trois romans policiers publiés chez Alain Bargain, qui est un éditeur "breton" alors que votre premier et dernier roman ne se déroulent pas tout à fait dans cette région. Pourquoi cet éditeur ?
R.B. : Tout simplement parce qu'il a été le premier à me répondre.

 

 

Qu'est ce qui vous a donné l'idée d'utiliser des peintres comme personnages principaux de vos romans (Monet, Toulouse-Lautrec) ?
R.B. : J'ai écrit le premier "pol'art" par hasard : visitant Giverny avec des amis, j'ai vu au Musée Américain, situé non loin de la maison de Monet, un tableau représentant une partie de tennis à l'Hôtel Baudy en 1910. Joueuse de tennis, j'ai pensé immédiatement à un titre "Double mixte à Giverny", et l'histoire est née peu à peu. Ensuite Lautrec, parce que j'aime sa peinture, et que c'était l'occasion de lui rendre hommage pour le 100ème anniversaire de sa mort. Je trouve intéressant d'essayer de traduire avec des mots l'atmosphère d'un peintre, de trouver dans le style des équivalences des tableaux (par exemple, des descriptions "impressionnistes" dans Giverny.)

Combien de temps pour écrire un roman ?
R.B. : Je mets un an de recherches sur le peintre, et six mois pour écrire mais de façon très intermittente : j'ai beaucoup d'autres occupations.

Est ce que vous partez d'un plan bien défini ou bien est ce que vous partez sur une vague idée et vous découvrez l'intrigue au fur et à mesure ?
R.B. : Je pars toujours d'un plan très défini, et fais même un tableau synoptique sur le temps (de l'Histoire réelle comme celle du roman), les lieux, la situation de mes différents personnages, afin de ne pas commettre d'erreurs. Je vérifie, accompagnée et soutenue par mon mari qui est mon premier lecteur et critique, les lieux où je situe l'action, ce qui crée parfois des situations cocasses, quand des gens nous entendent discuter sur l'endroit d'où jeter un corps dans la Rance, ou si la profondeur du bassin aux nymphéas permet d'y jeter une jeune fille !

Autre question traditionnelle : Quelle est votre définition du polar ? Il semblerait que le polar historique ait votre préférence ?
R.B. : Le polar ? Un jeu avec le lecteur ; du moins dans les policiers à énigme : plaisir d'égarer ses soupçons, de multiplier les pistes … J'aime effectivement le polar historique, du moins quand il n'est pas pédant ni encombré de références : Anne Perry (romans sur la société victorienne), Hubert Prlongeau (le XVIIIème) et le drôlissime "Elémentaire ma chère Sarah" dont je n'ai pas retrouvé l'auteur, ni l'éditeur.
(il s’agit d’un pastiche de Sherlock Homes, signé de Jo Soares, chez Pocket)

Vos auteurs de polars préférés ?
R.B. : J'aime beaucoup les livres de Michael Connelly, assez ceux de Donna Leon, P.D. James, pas du tout les derniers de Mary Higgins Clark.

Les auteurs non polar que vous aimez ?
R.B. : Il y en a tant ! Hugo, Flaubert, Maupassant, Racine, Proust …

Avez-vous un autre roman policier en chantier ? Si oui pouvez-vous en donner le titre et l’argument principal ?
R.B. : Pas encore de nouveau polar en chantier, mais quelques idées … Peut-être un sur la Toscane …

J'ai lu dans un article que vos romans étaient étudiés au lycée ?
R.B. : Effectivement, des enseignants sont allés faire étudier Nature morte à Giverny et Sanguine sur la Butte à leurs élèves. Avant-hier j'ai été invitée à rencontrer une classe de seconde, pendant deux heures, et à répondre à leurs questions. Le professeur leur a même fait étudier en "commentaire composé" la première page de Sanguine ! Quel honneur

Passons maintenant au questionnaire de Marcel Proust, si vous le voulez bien :
- Le principal trait de votre caractère :

- Le dynamisme

- La qualité que vous désirez chez un homme :
- L'intelligence

- La qualité que vous préférez chez une femme :
- L'intelligence

- Ce que vous appréciez le plus chez vos amis :
- La générosité, l'échange.

- Votre principal défaut :
- La gourmandise

- Vos occupations préférées :
- Lecture, tennis, cinéma, théâtre, jeux de société.

- Votre rêve de bonheur :
- Battre Vénus Williams à Roland Garros !

- Quel serait votre plus grand malheur :
- Je l'ai déjà vécu : la perte accidentelle d'un fils de 17 ans tué par un chauffard.

- Ce que vous voudriez être :
- Plus jeune !

- Le pays où vous désireriez vivre :
- La France

- La couleur que vous préférez :
- Le blanc

- La fleur vous aimez :
- La pivoine

- L'oiseau que vous préférez :
- Le mainate (s'il sait parler)

- Vos auteurs favoris en prose :
- Hugo, Zola, Maupassant, Proust, Alexandre Dumas

- Vos poètes préférés :
- Racine, Baudelaire

- Vos héroïnes dans la fiction :
- Andromaque, Thérèse Desqueyroux

- Vos peintres favoris :
- Piero della Francesca, Monet, Turner, Lautrec.

- Vos héros dans la vie réelle :
- Pasteur, le soldat de Marathon, Mermoz, Guillaumet, Jean Moulin …

- Vos héroïnes dans l'histoire :
- Charlotte Corday, Marie Curie

- Ce que vous détestez par dessus tout :
- La trahison

- La réforme que vous admirez le plus :
- La légalisation de la contraception et de l'avortement

- Le don de la nature que vous voudriez avoir :
- Savoir crawler

- Comment vous aimeriez mourir :
- Dans mon sommeil.

René BARONE


Bouquinistes
|
Prix littéraires
|
Interviews
|
Pseudonymes
| Billets Polar |
Liens
|
Droits
Partenaires : Citation, BD d'occasion, livre d occasion, manga occasion, livres occasion
Sté Livrenpoche.com (2002-2015).
ZA du Braigno 56700 KERVIGNAC - R.C.S. 437 543 416 - Lorient

Tous droits réservés. Reproduction, copie et utilisation interdite en dehors de ce site.
Les logos et les jaquettes appartiennent à leurs propriétaires respectifs