Nous sommes le 27 February 2017
Le Billet Polar


ERIC VERTEUIL A QUATRE MAINS par Claude Le Nocher

Les lecteurs du Fleuve Noir d'antan se souviennent d'Eric Verteuil. C'était le pseudo d'Alain Bernier et Roger Maridat. A l'occasion de la sortie de " Pièges dans le Golfe " (Liv'Editions, 2004) ils ont répondu à quelques questions. Redécouvrons ce duo d'auteurs.

Alain Bernier est né en 1922 à Angers. Sa famille maternelle est de Remiremont, dans les Vosges. Cette région, où il passa ses vacances étant enfant, apparaît dans plusieurs de ses romans. En 1948, il débute sa carrière chez Unilever, où il sera directeur de la publicité et des relations publiques.
En 1959, Alain Bernier publie dans la collection Un Mystère son premier roman : D'une pierre deux corps. Ce livre lui vaudra quelques articles élogieux. " A la vérité, depuis la révélation du tandem Boileau-Narcejac, il ne m'avait pas été donné de lire un auteur français ayant un sens aussi aigu du suspense " écrivit Maurice-Bernard Endrèbe dans l'Aurore. Même avais favorable pour Le Petit Matin, journal de Tunis : " Ce livre est implacable (…) Soutenu par un style excellent, il plaira beaucoup aux amateurs de suspense. "
Roger Maridat est né à Paris en 1930. Il débute dans la marine marchande, puis rejoint le groupe Unilever en 1960. Lui aussi y fera toute sa carrière de cadre supérieur. Comment les deux hommes s'associent-ils ? Ils répondent :
" Un jour, Alain montre un projet d'émission radio (Les auditeurs mènent l'enquête, sur Europe 1) à Roger. Celui-ci fait une liste interminable de critiques. On en tient compte, et le projet est accepté. L'association est née. "

Ensemble, ils vont écrire de nombreuses dramatiques pour la radio et la télévision, des pièces de théâtre, le livret d'un opéra fantastique, et plus de 200 nouvelles. En 1973, ils entrent au Fleuve Noir. Pourquoi ce pseudo d'Eric Verteuil ? Tentative de réponse :
" Le Fleuve Noir vient d'accepter Au bout de la Mort [collection Angoisse] et, pour des raisons de contrat, nous sommes obligés d'adopter un seul nom. Nous en discutons et, à la fin de la soirée, comme il fallait signer le lendemain, nous prenons Eric Verteuil. Ce n'est ni Erik le Rouge, ni madame de Merteuil qui nous ont influencés… "
Après trois romans Angoisse et Fantastique, le duo publie son premier policier en 1975 : Le drame de chez Maxime. Ils en écriront seize jusqu'en 1984 pour la collection Spécial-Police du Fleuve Noir. On se souvient en particulier du remarquable Abus Roi (1982). Contrairement à d'autres auteurs, ils ne créent pas de héros récurrent.
" C'est vrai ! Il n'y en a pas, mais le commissaire Varlet apparaît dans plusieurs romans, ainsi que son chien malinois " précisent-ils.

Dans un tandem d'auteurs, qui fait quoi ? Alain Bernier l'expliqua dans le livre de Jean-Philippe Mochon Le bel effet Gore (Fleuve Noir, 1988) :
" C'est Roger Maridat qui, généralement, [y] répond, donc je le cite : " Je n'ai pas d'imagination, mais Alain en a tellement qu'il faut le canaliser ! " Il nous est arrivé de faire deux livres à partir d'un roman Spécial-Police, car nous avions deux intrigues fascinantes. Dans le même bouquin, çà aurait fait bordélique, alors on en a fait deux. Comment çà se passe, en gros ? D'abord, on se met d'accord sur un sujet, puis j'écris un premier jet. Là-dessus, Roger coupe, taille, rogne (…) Et quand tout est revu, rebâti, on refait les dialogues en se les lisant. Après, bien sûr, on fait des corrections, on laisse dormir, on le reprend… Enfin, on travaille beaucoup. "
Les deux principales qualités des romans d'Eric Verteuil sont le tempo rapide du récit, et l'humour - comme l'indiquent leurs titres. Que répondent-ils aujourd'hui sur ces deux points ?
" Notre tempo vient sans doute de l'habitude des dialogues dans les dramatiques pour la radio et les pièces de théâtre… L'humour ? Il vient tout naturellement sous la plume. Et, en plus, c'est indispensable dans le Gore tel que nous le concevons. "
En effet, ils se sont bien amusés à écrire des romans d'horreur (9 titres). Avec le recul, pas de regrets ?
" Ah non ! Pas le moindre ! Il y a même en réserve Echelle de corps pour Roméo et Juliette écrit avant que la collection ne disparaisse et qui, étant donné le sujet, ne risque pas de se démoder. "
Les années 1990 sont moins fastes pour la littérature policière. Alain Bernier se consacre à la poésie, obtenant plusieurs prix dont la Médaille d'Argent 1998 de la Poésie Française contemporaine. Ils écrivent toujours des nouvelles.

En 2002, le duo est de retour, mais n'utilise plus le pseudo d'Eric Verteuil. C'est sous leurs propres noms qu'ils publient un roman à épisodes : Sous les ombrelles de la Riviera (Editions La Longue Vue). Voici ce qu'en dit la 4e de couverture :
" La Belle Epoque, sur la Riviera : Mme Solaro, une vieille dame excentrique, assistée de Bérengère de Puligny, une jeune fille intrépide qu'elle a prise sous sa protection, emploie sa perspicacité à résoudre des enquêtes policières. Et le travail ne manque pas dans ce petit paradis qu'est la Côte d'Azur, dont les palaces et les casinos accueillent la haute société, mais également des aigrefins et autres escrocs en tout genre attirés par le luxe et l'argent qui s'étalent au soleil. A travers les aventures de nos deux détectives armées de leurs ombrelles, toute la grâce d'une époque revit dans ces pages qui plongent le lecteur dans un délicieux parfum d'insouciance. "
Fions-nous à l'opinion de Marie-Laure Bourguet qui écrit dans le n°44 de Poésie sur Seine, en avril 2003 : " Le ton de l'ouvrage est plaisant, plein d'humour, jamais tragique !C'est léger et attachant comme une caresse de soleil glissée sous une ombrelle. " Impression confirmée par le bulletin des Amies de Thalie qui, à la même époque, nous dit : " Dans un cadre historique, c'est à un moment d'évasion que nous invitent Alain Bernier et Roger Maridat, pour notre plus grand plaisir. "
En 2004, c'est chez Liv'Editions qu'ils publient leur nouveau roman policier : Pièges dans le Golfe. Si le titre est un peu discutable, on y retrouve toutes les qualités des histoires signées Eric Verteuil - bien qu'ils utilisent ici leurs noms. C'est vif, souriant, entraînant, très agréable à lire. En voici un résumé :

Issue d'un milieu modeste, Anna Verdon a des projets ambitieux pour elle et son frère Jean-Charles. Celui-ci manque de caractère et admire aveuglément son aînée. Cherchant à se faire des relations, la jeune femme s'intéresse bientôt à Antoine Gallouédec, 67 ans, un parfumeur de la région. Elle réussit à séduire ce chef d'entreprise. Il l'épouse, mais refuse de l'associer à ses affaires. Voyant qu'il ne cèdera pas, Anna se montre plus conciliante. Elle a décidé de le supprimer. La mort de Gallouédec passe pour une chute accidentelle.
Anna remplace son mari à la direction de sa société. Mal acceptée, elle fait preuve d'habileté pour s'imposer. Elle engage son frère, qui a suivi des études commerciales. Muriel, une jeune fille riche, serait une bonne épouse pour Jean-Charles. Mais sa fiancée Nathalie attend un bébé. Anna accueille chez elle son frère et sa belle-sœur. Nathalie ne peut espérer s'occuper de quoi que ce soit, car Anna domine son monde. Même Erwann, son bébé, devient vite celui de Jean-Charles et de sa sœur.
Malgré l'efficacité d'Anna, au fil des ans la situation de sa société se dégrade. La faute en revient partiellement à son frère, piètre homme d'affaires. Il faut trouver un soutien financier. Anna s'arrange pour que Jean-Charles séduise la belle et fortunée Violette Madiran. Devenu l'amant de Violette, Jean-Charles envisage de divorcer. Les arguments de Nathalie sont bien faibles face à la détermination d'Anna et de son frère. Mais, quand se produit un nouveau meurtre, Anna maîtrise moins bien les choses qu'elle ne le croit…

On le voit, l'imagination et le talent des vétérans du Fleuve Noir de naguère restent intacts. Ils confirment avoir encore d'excellentes histoires à nous raconter. Remercions-les pour les grands moments de plaisir que leurs livres nous ont apporté.
La liste des 31 titres d'Alain Bernier et Roger Maridat est accessible sur
http://ecrivosges.2st.fr/BerMa/romans.htm


 

 

 

CLAUDE LE NOCHER

Sources :
Réponse des auteurs, le 6 mars 2004
Site Internet http://ecrivosges.2st.fr/
Merci à Yannick Auffray, de Liv Editions.

Retour à l'accueil - Historique des articles

Vous souhaitez nous envoyer des articles ? contactez-nous


Bouquinistes
|
Prix littéraires
|
Interviews
|
Pseudonymes
| Billets Polar |
Liens
|
Droits
Partenaires : Citation, BD d'occasion, livre d occasion, manga occasion, livres occasion
Sté Livrenpoche.com (2002-2015).
ZA du Braigno 56700 KERVIGNAC - R.C.S. 437 543 416 - Lorient

Tous droits réservés. Reproduction, copie et utilisation interdite en dehors de ce site.
Les logos et les jaquettes appartiennent à leurs propriétaires respectifs