Nous sommes le 28 April 2017
Le Billet Polar


TELE-SUSPENSE par Claude Le Nocher

 

La télévision a beaucoup puisé dans la Littérature Policière, adaptant une multitude de romans pour le petit écran. Tous les grands héros ont été transposés à la télé : Maigret, Arsène Lupin, Fantômas, Sherlock Holmes, Hercule Poirot, Mike Hammer, Perry Mason… Sans oublier des séries de romans à succès comme Sam & Sally (de M.G.Braun) ou, plus récemment, Mary Lester (de Jean Failler). Et tant de téléfilms, issus de la Série Noire ou d'autres collections.
A l'inverse, la télévision est un sujet rarement utilisé dans les romans. Néanmoins, voici quelques livres où il en est question…

" Le Vertueux à la Télé " d'Yvan Audouard (Plon, 1972). Antoine, ancien truand, est maintenant un homme respectable. Agacé par la médiocrité de la télé, il monte de Martigues à Paris. Il se fait nommer directeur général de la télévision française, avec l'intention de la révolutionner. Ses initiatives ne plaisent pas à tout le monde, mais il a le mérite d'essayer de faire bouger ce milieu. Sans grande illusion, il admet : " Il faut reconnaître d'ailleurs que dans l'ensemble peu de gens avaient noté notre changement de politique. Il y avait belle lurette que le babil qui provenait de leur poste frappait leurs oreilles sans atteindre le cerveau. " Un roman très souriant de la série Antoine Le Vertueux. Rappelons qu'Yvan Audouard fut longtemps le mordant critique-télé du Canard Enchaîné.

" Meurtre en Eurovision " de Dominique Arly (Fleuve Noir, 1966). Une compétition de descente à skis sur une piste de Megève. Favori, le champion français s'élance sous l'œil des caméras de télévision. Il franchit le Mur des Epines, puis tombe. On pense à un accident, mais c'est un meurtre. Tous les téléspectateurs, dont son ami le gendarme Jean-Pierre Martin, ont vu la scène en direct. Bien que grippé, Martin va enquêter.
" Télé-Meurtre " de S.Sinclair Baker (Un Mystère, 1960). Parrainé par un puissant sponsor, Clark produit un nouveau jeu-télé musical (doté de cent mille dollars par semaine). Mais ce lundi-là, l'animateur Hal Larkin est assassiné. La police investit le studio. Entre le trio de jolies chanteuses et les membres de l'équipe de production, les suspects ne manquent pas.

 

 

" Canal Septante " de Jean Mazarin (Fleuve Noir, 1987). La 12e et dernière aventure de Frankie-Pat Puntacavallo, le célèbre " Privé au Soleil ". Maryline, la blonde sœur du détective, est enfin engagée à la télé. Frankie l'accompagne à Paris, se présentant comme son impresario. Des complications sont à prévoir. Il va croiser Max Bichon, le reporter du SUPER (autre héros créé par Jean Mazarin). Une savoureuse comédie policière.
" Bon à tirer " de Christian Denis (Liv'Editions, 2001). Patrice est le véritable auteur des romans signés par Jean Paul Balizaire. Il profite de l'émission télé Le Métier d'Ecrivain pour dénoncer cette supercherie, preuves à l'appui. Le talent de Patrice est enfin reconnu. Mais Balizaire ne renonce pas. Volant un manuscrit dans un monastère, il prétend en être l'auteur. Il est invité dans une autre émission littéraire. Patrice trouve le moyen de révéler cette nouvelle imposture.
" Tuez-moi d'abord ! " de Kate Morgenroth (Le Masque, 2002). Une maison de repos est attaquée. Sarah, une quinquagénaire, n'hésite pas à affronter le chef des tueurs, dont elle devient l'otage. La chaîne I.B.C. diffuse la vidéo du massacre, auquel Sarah a échappé. Toute la population admire son courage. I.B.C. organise une veillée de prières pour Sarah dans une cathédrale de New York. Le criminel, dont Sarah est devenue l'alliée, prépare un attentat. Filmé par la télé, le carnage va être spectaculaire.
La téléréalité inspire certains auteurs. Le recueil " Crimes dans l'audiovisuel " (Seuil 2001) présente une nouvelle intitulée : " Cohabitation ". Un huis-clos télévisé dans une maison, deux candidates finalistes. L'une est très belle, mais trop provocatrice. L'autre est plus commune, mais sympathique. La gagnante se croit astucieuse, incitant son adversaire à abandonner. Elle ne profite guère de sa victoire, car un ancien candidat intervient.


" La mort en prime time " de Jean-Luc Bizien (Le Masque, 2002) a obtenu le Prix du Roman d'Aventures. Une comédienne méconnue doit accepter de participer à un programme de téléréalité. Entre les concurrents (hommes et femmes) réunis en lieu clos, l'ambiance devient vite lourde.
A New York, la rousse Robin Hudson (environ 40 ans) est journaliste pour la chaîne A.N.N. Son service, les " Envoyés Spéciaux ", est sur le déclin. Mais elle espère prouver ses capacités sur W.W.N., nouvelle chaîne du même groupe. La caricature du monde de la télé américaine est très réussie. C'est en rapport avec son métier que l'intrépide Robin vit des mésaventures qui ne manquent ni de péripéties, ni d'humour. Voir ci-dessous la liste des romans de Sparkle Hayter, publié par Le Serpent à Plumes, puis chez J'ai Lu.

D'autres titres concernant, de près ou de loin, ce sujet :
" Dix millions de témoins " de Micheline Sandrel (Prix du Quai des Orfèvres, Hachette, 1962). Un meurtre est commis sur un plateau de télévision.
" Le nez de Siméon " de Roger Couderc (Le Masque, 1965). Un jeune assistant effectuant des repérages pour la télé s'improvise détective amateur.
" Traumatisme " de G.J.Arnaud (Fleuve Noir, 1970). Un ex-réalisateur télé (viré après mai 68) et son fils son en fuite, car le jeune homme a tué un policier.
" Solo n'aime pas la télé " de John Cassels (Le Masque, 1967).
Il ne reste plus qu'à éteindre la télévision, et à se plonger dans tous ces captivants romans.


 

CLAUDE LE NOCHER

Retour à l'accueil - Historique des articles

Vous souhaitez nous envoyer des articles ? contactez-nous


Bouquinistes
|
Prix littéraires
|
Interviews
|
Pseudonymes
| Billets Polar |
Liens
|
Droits
Partenaires : Citation, BD d'occasion, livre d occasion, manga occasion, livres occasion
Sté Livrenpoche.com (2002-2015).
ZA du Braigno 56700 KERVIGNAC - R.C.S. 437 543 416 - Lorient

Tous droits réservés. Reproduction, copie et utilisation interdite en dehors de ce site.
Les logos et les jaquettes appartiennent à leurs propriétaires respectifs