Nous sommes le 29 April 2017
Le Billet Polar de Sophie Colpaert

La Chronique Baladeuse du mois de Juin 2006

La tenue d'un référendum pour l'indépendance du Monte Negro m'a remis en mémoire un formidable roman qui décortique cette période oh combien trouble de la guerre dans l'ex Yougoslavie et raconte comment l'Europe et les pays de l'Est s'organisèrent, pendant et après la guerre.
Cette septième Chronique Baladeuse vous emmène donc à la rencontre de La Femme de Bratislava du Danois Leif Davidsen (Folio policier 2006)


Theodor Pedersen dit Teddy est un universitaire danois en fin de carrière, frustré dans sa matière et largué par une énième épouse. À Bratislava, au cours d'un voyage d'études, il est abordé par une femme qui se présente comme étant sa demie-soeur, photos de leur père à l'appui. Or Teddy a été élevé dans l'idée que son père est mort à Hambourg quand il était petit. Maria Bojic lui montre des photos de leur père pendant la guerre, en major de Waffen-S.S., et lui raconte sa vie en Croatie avec sa deuxième famille. Teddy aurait voulu ne jamais rien savoir de tout cela mais le souhait de leur défunt père était tout autre et Maria tient à lui laisser une enveloppe, que Teddy n'ouvre pas. Comme une tuile n'arrive jamais seule, le fier Teddy se retrouve ensuite atteint dans sa dignité par un méchant lumbago qui le contraint à quitter la délégation pour rentrer au Danemark.
De retour à Copenhague, il voudrait bien parler de ses malheurs et de Maria Bojic avec sa soeur aînée, la clef de voûte de la famille, mais Irma est injoignable. Irma savait pour leur père. Elle a même assisté à son enterrement quelques mois auparavant. Et si Irma est au courant, Fritz aussi. En somme, il n'y a que Teddy, le petit dernier, qui ne savait pas et qui n'a jamais rien vu. Qu'il le veuille ou non, les questions se bousculent dans sa tête. Pourquoi Fritz et Irma l'ont-ils laissé dans l'ignorance si longtemps? Étaient-ils d'accord avec les idées défendues par leur père?! Pourquoi sa mère ne lui a-t-elle jamais rien dit non plus? La pauvre femme est désormais sénile, il est trop tard pour l'interroger et son second mari, l'homme qui a élevé Teddy, est mort lui aussi. 


Tandis que Teddy rentre à Copenhague, ses collègues poursuivent leur voyage d'étude. À Budapest, Niels Lassen occupe la chambre d'hôtel qui était réservé au nom de Teddy. On le retrouve assassiné le lendemain. La police danoise pense que Teddy était visé et vient l'interroger chez lui. Teddy se garde bien de parler aux enquêteurs de la visite de Maria et de ses mystérieux documents, qui d'ailleurs se sont perdus entre deux aéroports. De leur côté, les policiers, Totflund et Bjerregaard, se gardent bien de lui dire qu'ils appartiennent à la police secrète... Teddy attend toujours un coup de fil d'Irma. Même son département à l'université, fait rarissime, ignore où elle se trouve. C'est la guerre dans l'ex-Yougoslavie et les journaux danois font leur gros titre sur l'arrestation d'Edelweiss, un compatriote soupçonné d'espionnage au profit de la Stasi. Les renseignements transmis par Edelweiss ont coûté la vie à plusieurs espions et les services secrets danois sont déterminés à juger le traître responsable la mort de leurs agents. Le monde de Teddy s'écroule quand il apprend, d'un coup de fil de Fritz, qu'Edelweiss n'est autre que leur soeur Irma... Teddy retrouve alors Per Totflund sur son chemin. Totflund est chargé de savoir pour qui travaillait Irma. Qui la renseignait si bien au sein de l'administration danoise? Il va falloir pour cela fouiller dans son passé, ce qui inclut Teddy et Maria Bojic dont il vient de découvrir l'existence. Mais comment retrouver Maria dans un pays désormais en guerre? Et est-ce qu'elle ne profite pas de la guerre pour se cacher et offrir son expérience aux services de renseignements demandeurs?...
Sur les traces d'Irma/Edelweiss et de Maria, Teddy et Per Totlfund s'enfoncent dans l'Europe en guerre, de la Pologne qui participe pour la première fois de son histoire aux opérations de l'OTAN aux camps du Kosovo où Maria a été aperçue, aidant des réfugiés.


La Femme de Bratislava commence comme un roman de David Lodge, avec un universitaire médiocre et aigri, plus brillant à draguer les étudiantes qu'à maintenir sa matière (les phénomènes de la stagnation à l'époque de Brejnev...) et ses mariages successifs à flot. Le bonhomme est si rasoir que sa dernière épouse est en train de le quitter et les ronchonnages du grognon Teddy sont si détaillés qu'on serait bien tenté d'en faire autant!... Au risque de passer à côté d'une formidable leçon d'histoire contemporaine dopée par un suspense digne des meilleurs romans d'espionnage et soutenue par des personnages solidement construits.
Dans ce roman, l'auteur danois Leif Davidsen s'en prend au regard que le Danemark, un pays pratique où l'on a jamais envie de regarder le passé honnêtement dans les yeux, porte sur son histoire. Pour ce faire, il met en scène des enquêteurs qui n'aiment ni les factures impayées ni les vieilles dettes et ressort du placard de l'Histoire le chapitre des Frikorps Danmark. Douze mille jeunes Danois livrés par leur gouvernement aux rangs nazis et que ce même gouvernement condamna ensuite avec des lois rétroactives... Douze mille familles ébranlées et stigmatisées dont certaines demandent reconnaissance et réparation.
Né au Danemark en 1950, l'auteur y est connu comme un grand reporter de la radio danoise, correspondant dans de nombreux pays étrangers. Leif Davidsen a passé beaucoup de temps dans l'ancienne Union Soviétique et ses pays satellites. Cette expérience de terrain nourrit ses romans à suspense, très appréciés en Scandinavie. L'auteur y décrit les bouleversements politiques et les séïsmes socio-économiques qu'ils entraînent.


S'il nous a été donné de découvrir - et de vous faire découvrir - cet auteur et ce roman via une réédition de la collection de poche Folio policier, rendons également hommage aux éditions Gaia (www.gaia-editions.com) qui publièrent cet auteur en premier et continuent à suivre sa production.

Sophie Colpaert,
Juin 2006

Retour à l'accueil - Historique des articles

Vous souhaitez nous envoyer des articles ? contactez-nous


Bouquinistes
|
Prix littéraires
|
Interviews
|
Pseudonymes
| Billets Polar |
Liens
|
Droits
Partenaires : Citation, BD d'occasion, livre d occasion, manga occasion, livres occasion
Sté Livrenpoche.com (2002-2015).
ZA du Braigno 56700 KERVIGNAC - R.C.S. 437 543 416 - Lorient

Tous droits réservés. Reproduction, copie et utilisation interdite en dehors de ce site.
Les logos et les jaquettes appartiennent à leurs propriétaires respectifs