Nous sommes le 24 May 2017
Le Billet Polar


BIENVENUE AU CLUB (EQUESTRE) ! par Claude le Nocher

 

Petite sélection de romans sur le monde du cheval

Le cheval et son univers ont été trop peu exploités dans la littérature policière. Il est vrai que le dernier siècle a vu la raréfaction de cet animal, " La plus noble conquête de l'homme " selon le naturaliste Buffon. Le cheval ne fait plus partie de notre vie quotidienne depuis longtemps.
Le policier historique l'a parfois réhabilité. Comme dans le roman Dixie d'Emmanuel Errer (Ed. Carrère, 1987) où l'on suit la longue chevauchée de Sudistes qui, en 1865, complotent pour enlever le président américain Abraham Lincoln - qui fut finalement assassiné. Une intrigue bien pensée et documentée.
Erle Stanley Gardner mérite d'être cité pour La danseuse et le cheval (Un Mystère 1951). Une artiste souhaite retrouver son cheval, ainsi décrit : " Un hongre alezan, mesurant un mètre soixante, avec une balzane blanche au membre postérieur droit. Il a une étoile blanche sur le front… " Mais c'est bien une affaire de meurtre - et un éventail taché de sang - qui compliqueront ce dossier traité par Perry Mason.

Les courses de chevaux sont-elles la principale manière d'évoquer cet animal ? On pourrait le penser en lisant l'œuvre de l'anglais Dick Francis. Selon sa bio, il fut jockey, puis chroniqueur hippique. Il se spécialisa dans ce thème, raconta les dérives diverses de ce milieu. Parmi tous ses titres sur le sujet, on se souvient de Panique au pesage (Série Noire, 1964).

Sam Krasmer, dans les aventures de Sam et Sally signées M.G.Braun, fut aussi un grand amateur de champs de courses. Il en est souvent question, en particulier dans Des chevaux et des femmes (Fleuve noir, 1971) où un jockey est menacé anonymement ; ou encore dans Trois morts, un tiercé (Fleuve Noir, 1967) où des gens pas tous honnêtes s'intéressent à un étalon reproducteur de grande valeur.
Les clubs équestres permettent aux amateurs d'assouvir leur passion du cheval. Un bon décor pour des récits criminels. En voici trois exemples :
Pour la collection L'Aventurier, Jacques Blois créa le personnage de Jacques-Octave d'Iseran, dit JOI. Avec son frère jumeau, il est éleveur et entraîneur de pur-sangs. Dans Retour à l'envoyeur (Fleuve Noir, 1967), il est sur la Côte d'Azur où ses chevaux sont engagés dans des courses. Il s'étonne que le mari italien d'une amie ait fait fortune en créant des relais équestres luxueux. Il enquête incognito, trouve bizarre la liste des chevaux proposés aux clients pour la promenade, découvre qu'il s'agit de prostitution, ce qui lui vaudra quelques coups sur la tête. A signaler, un autre roman du même auteur intitulé A cloche-cheval (Fleuve Noir, L'Aventurier, 1972).
Pierre Nemours situa l'intrigue de Du sang au double-oxer (Fleuve Noir, 1978) dans un petit club équestre. Un vieux garçon d'écurie, ivrogne et malsain, ancien jockey, est tué par la ruade d'une jument nerveuse. L'enquête d'un capitaine de gendarmerie, lui-même cavalier émérite, le mène dans plusieurs clubs de la région où la victime fut employée. Un accident sans témoin, des chantages minables mais très rentables, des rivalités entre centres hippiques : une histoire très convaincante et fort bien racontée.

Dans Le mauvais bain (Fleuve Noir, 1970) de Roger Faller, le héros épouse pour des raisons insolites une jeune femme dont le père - un alcoolique brutal - dirige un club équestre. Il s'entend mal avec son beau-père, mais va créer un bar boite de nuit pour les habitués du club. Certains y viennent avec des petites amies parfois un peu jeunes. Il faut calmer les perturbateurs, surtout celui qui joue au maître-chanteur. Deux morts - un accident, un suicide - la même nuit, cela ne peut qu'amener des ennuis à notre héros. Un très bon roman.


Mettons à part Une secte et son mystère (Coop Breiz, 1996) de Yann Brékilien. Un juge d'instruction et une journaliste partagent une grande passion pour le cheval. Après une enquête agitée, c'est au cœur de la Bretagne, non loin du club équestre appartenant au père de la jeune femme, qu'ils trouveront la vérité sur une secte. Toutefois, il est difficile de considérer ce roman court comme strictement policier.
Citons pour terminer Sur un p'tit cheval gris (Supernoire, 1979) de Frank Parrish. Ici, le jeune et original héros est l'employé de deux anglaises octogénaires dirigeant une école d'équitation pour enfants de familles aisées. Le nouveau voisin, un bookmaker, tente d'obliger les vieilles dames à lui vendre leurs terrains. Elles résistent avec l'aide du jeune homme. Dans cette affaire, il est aussi beaucoup question d'abeilles (le titre anglais étant : Sting of the honey bee).

Quelques autres titres concernent cet animal : Le cheval d'Espagne d'André Héléna (Ditis-La Chouette, 1959), Le cheval pâle d'Agatha Christie (Le Masque, 1962), ou Le canasson du corbillard de G.Thomas (Un Mystère, 1955). Sans doute en existe-t-il encore d'autres ?


 

CLAUDE LE NOCHER
article aussi paru dans la revue " 813 "

 

Retour à l'accueil - Historique des articles

Vous souhaitez nous envoyer des articles ? contactez-nous


Bouquinistes
|
Prix littéraires
|
Interviews
|
Pseudonymes
| Billets Polar |
Liens
|
Droits
Partenaires : Citation, BD d'occasion, livre d occasion, manga occasion, livres occasion
Sté Livrenpoche.com (2002-2015).
ZA du Braigno 56700 KERVIGNAC - R.C.S. 437 543 416 - Lorient

Tous droits réservés. Reproduction, copie et utilisation interdite en dehors de ce site.
Les logos et les jaquettes appartiennent à leurs propriétaires respectifs