Nous sommes le 30 March 2017
Le Billet Polar
Sur les livres
Vient de paraître

 Achetez le livre d'occasion Quel bouddhisme pour l'Occident ? sur Livrenpoche.com

STATISTIQUES

298469 livres
142773 résumés
104589 auteurs
4604 biographies
7800 collections
7790 éditeurs

Sélection 2005 par Claude Le Nocher

L'année 2005 fut riche en très bons livres. Qu’il s’agisse d’écrivains confirmés ou d’auteurs moins expérimentés, on nous a présenté des romans d’excellent niveau. A défaut de pouvoir tous les recenser, voici une sélection subjective et variée.


Jean-François Coatmeur reste un des maîtres du suspense subtil. Il le démontre une fois encore avec « La fille de Baal » (Albin Michel). Delphine, professeur à la Fac de Brest, assiste impuissante à l’agression mortelle dont est victime son jeune amant. Elle est même violée par un des hommes masqués. Impossible de révéler la vérité à son mari Dominique, scientifique très actif, ni à la police. Elle ne confie qu’à Marion, sa meilleure amie. Bientôt, Delphine reçoit des courriels signés Ariel. Ces messages deviennent obscènes, visant aussi son mari. On ne tarde pas à faire chanter Delphine. Elle ne peut guère espérer d’aide. Sauf, peut-être, de son ancien fiancé Jérémy ? … Signalons également la réédition d’un intrigant roman de J.F.Coatmeur, « Aliéna » (Liv’Editions) où une jeune femme essaie de retrouver la mémoire.
« Le maître de feng shui » de Nury Vittachi (L’écailler du Sud) est un véritable régal. C.F.Wong, 56 ans, est maître de feng shui à Singapour. On paie ses conseils d’expert pour aménager divers locaux, afin d’obtenir la meilleure énergie. Pour l’été, il est assisté de Joyce Mc Quinnie, une Australienne de 17 ans. Tous deux vont remplir plusieurs missions, devant découvrir la vérité cachée par les apparences. Mystère et suspense, autour de ces souriantes aventures asiatiques très réussies.
Si Jean Failler a publié deux titres en 2005, retenons « Rien qu’une histoire d’amour » (Editions du palémon). Mary Lester enquête officieusement sur une vieille affaire. Fille d’un colonel rigide, Claire voulut épouser Robert en 1959. Mais leur amour fut contrarié, car on accusa Robert d’escroquerie. Certains responsables de la machination habitent encore la ria d’Etel, où Mary se renseigne. Claire vient de mourir. Mary doute que ce décès soit naturel… Ici, l’ambiance est proche des meilleurs romans de Simenon. Les aventures de l’impétueuse Mary Lester restent fort agréables à lire.

Jean-Pierre Ferrière a, lui aussi, sorti deux titres dans l’année. Geneviève est l’héroïne de « Haine, ma sœur haine » (Noir Délire). Elle fut l’épouse de l’égoïste Vincent Marsac, comédien devenu célèbre. Quand Geneviève apprend qu’il va se marier avec sa jolie partenaire Karine, elle ne pense qu’à se venger. Elle enlève la jeune Karine,, mais s’aperçoit vite que c’est une bêtise. Quand elle revient la libérer, Karine a disparu. Bien que l’affaire se complique, Geneviève en tire quand même parti. En effet, elle est la mieux placée pour réconforter Vincent… Lire J.P.Ferrière est toujours un bonheur !

Nouveau venu dans l’édition, Christian Blanchard a publié plusieurs romans ayant pour héros Claude Le Noan. Chaque épisode de sa vie l’oblige à traverser de douloureuses épreuves. Dans « Le chemin de souffrance » (Editions du Barbu), cet alcoolique névrosé reçoit des messages d’un nommé Moïse. Cela coïncide avec plusieurs incidents s’étant produits dans la région. Quand l’oncle de Claude est assassiné dans une église, il est convaincu que ces actes ont un rapport avec sa défunte mère. S’il ne comprend pas immédiatement, viendra le moment de contre-attaquer… Ambiance noire et péripéties nombreuses nous entraînent dans un sombre suspense.
Avec « Tours de force » (Cheminements), Roland Sadaune nous présente une passionnante intrigue criminelle. Carpentier, commissaire de la PJ parisienne, traque un assassin à Tours. Le tueur a éliminé cruellement plusieurs jeunes femmes, des brunes d’environ 25 ans, aux petits seins. Alors qu’il rôde toujours en ville, Carpentier enquête autour de la cathédrale Saint-Gatien. Les témoignages sont imprécis, mais un livre de James Hadley Chase lui offre une piste. Le policier est sûr que l’assassin va prochainement récidiver. Carpentier sera plus impliqué qu’il ne le pensait, car son curieux adversaire ira jusqu’au bout… Sadaune n’est pas seulement un excellent peintre, mais aussi un talentueux auteur.C’est avec grand plaisir que l’on retrouve le commissaire Montalbano dans « Le tour de la bouée » (Fleuve Noir). Entre sourires et noirceur, le célèbre policier sicilien s’occupe d’une affaire de trafic d’êtres humains. Tel est le point commun entre un cadavre abîmé repêché par Montalbano, et un gamin noir tué dans un faux accident de la route. Bien que désabusé et physiquement fatigué, le policier repère le cœur de cet odieux trafic.

L’excellent roman de Thierry Crifo « Paris Parias » a été réédité chez Le Masque. On ne peut qu’approuver cette initiative, car l’écriture originale de cet auteur le place parmi les meilleurs romanciers actuels. Il ne se contente pas de décrire les errances nocturnes et citadines de ses personnages marginaux. Il donne de la vérité et de la force à ces parias attachants. Il n’est jamais trop tard pour découvrir les romans de Thierry Crifo.
Poursuivons avec un tour d’horizon de polars souvent très réussis, remarqués chez divers éditeurs. S’ils sont évoqués plus brièvement, ils méritent néanmoins d’être appréciés par un large public.
Aux éditions Astoure, Sylvie Vadis est l’auteur d’un roman d’enquête très convaincant : « Novembre mortel, de la Hunaudaye à Auray ». Son héroïne, Marie-Jeanne Paémé, est médecin dans les Côtes d’Armor. Avec sa nièce Sophie, elle veut découvrir la vérité sur le meurtre de son amant… Malgré un navrant pseudonyme, le roman d’A.B.Cédaire « Nuit blanche à Pléneuf-Val-André » est palpitant. Un commissaire volcanique n’a que quelques heures pour démontrer la culpabilité ou l’innocence de son jeune suspect.

Aux éditions Bargain, Philippe-Michel Dillies a su utiliser l’ambiance particulière d’une grande gare de triage dans « Train d’enfer pour Saint-Pierre-des-Corps ». Meurtres en série et personnages insolites, pour une histoire de très bon niveau… Dans « Quimper sonne les cloches », Annie Le Coz évoque avec une certaine justesse les SDF, sans naïveté ni préjugés. Son héros policier se mêle à eux pour les protéger, et retrouver l’assassin de plusieurs sans-abri locaux. Une histoire solide.
Chez Liv’Editions, à noter le foisonnant roman de Jean-Paul Le Denmat « Le 108e cercle ». Ici, les mystères se multiplient, le suspense emprunte diverses pistes. Il serait vain de tenter un résumé de cette histoire, sur laquelle plane l’ombre d’une organisation secrète. Soulignons l’excellente qualité de l’écriture.

Terminons avec un roman qui n’appartient pas strictement au genre policier : « Les conspirateurs » de Shan Sa, auteur qui obtint le Goncourt des lycéens en 2001. Chinoise réfugiée en France, Ayamei fit partie des leaders de la révolte étudiante du Printemps de Pékin. Son séduisant nouveau voisin est un agent de la CIA, chargé de la manipuler… Cette histoire d’amour et d’espionnage, aux habiles faux-semblants, s’avère captivante. De Tianan men au monde d’aujourd’hui, le contexte géopolitique est admirablement présenté. Bien que plus « littéraire », ce roman devrait plaire aux amateurs de polars.

Sans doute faudrait-il citer bien d’autres titres marquants. Cette sélection indique déjà que l’année 2005 fut pleine de diversité. Il est encore temps de lire ces très agréables romans.
CLAUDE LE NOCHER

Retour à l'accueil
- Historique des articles

Vous souhaitez nous envoyer des articles ? Contactez-nous

Bouquinistes
|
Prix littéraires
|
Interviews
|
Pseudonymes
| Billets Polar |
Liens
|
Droits
Partenaires : Citation, BD d'occasion, livre d occasion, manga occasion, livres occasion
Sté Livrenpoche.com (2002-2015).
ZA du Braigno 56700 KERVIGNAC - R.C.S. 437 543 416 - Lorient

Tous droits réservés. Reproduction, copie et utilisation interdite en dehors de ce site.
Les logos et les jaquettes appartiennent à leurs propriétaires respectifs